Quebec Cartier Mining history

La grande aventure commença en 1958, la United States Steel demanda à la Compagnie Minière Québec Cartier d’exploiter un gisement de minerai de fer dans la fosse du Labrador. L’exploration minière permit de développer une mine de fer près de Lac Jeannine. En 1959, le port de mer fût complété à Shelter Bay et on renomma la ville Port-Cartier. La construction du chemin de fer de 317 km fût complété en décembre 1960 entre Port-Cartier et Lac Jeannine. Le premier train quitta la mine le 16 décembre de la même année. /

The adventure began in 1958, the United States Steel asked the Quebec Cartier Mining to operate an iron ore deposit in the Labrador Trough . Mining exploration permit to develop an iron ore mine near Lac Jeannine . In 1959, the seaport was completed at Shelter Bay and renamed the city Port- Cartier. The construction of 317 km of railway was completed in December 1960 between Port- Cartier and Lac Jeannine . The first train left the mine on December 16 of that year .

page 9

En 1970, afin de répondre à la demande croissante du marché et de se préparer à l’épuisement de la mine de Lac-Jeannine, Québec Cartier annonce le développement du gisement du mont Wright. Le projet exige le prolongement de la voie ferrée de 138 kilomètres vers le nord, le développement d’une nouvelle mine, la construction d’un complexe industriel incluant un concentrateur, des ajouts majeurs aux installations portuaires de Port-Cartier, ainsi que l’aménagement d’une nouvelle ville, Fermont. Après une demi-décennie de préparatifs, c’est en 1975 que commence la production de concentré de minerai de fer aux installations de Mont-Wright.

In 1970 , to meet growing market demand and to prepare for the depletion of the mine Lac Jeannine , Quebec Cartier announces the development of Mount Wright of the deposit. The project requires an extension of the railway to 138 kilometers to the north, the development of a new mine, the construction of an industrial complex including a hub, major additions to port facilities in Port- Cartier, as well as construction of a new city, Fermont . After half a decade of preparations , it is in 1975 that began the production of iron ore concentrate to the Mont- Wright facilities.

page 8

 

Dès l’année suivante, en 1976, Québec Cartier s’associe à la compagnie Sidbec et à la British Steel Corporation pour créer Sidbec-Normines. Cette entreprise est mandatée pour exploiter la toute nouvelle usine de bouletage de Port-Cartier ainsi que la mine de Fire-Lake, situé à 55 kilomètres au sud de Mont-Wright. Alors que ces deux nouvelles mines viennent de naître, celle de Lac-Jeannine livre son dernier bloc de minerai en avril 1977. Le concasseur et le concentrateur y demeurent toutefois en fonction jusqu’en 1985 pour traiter le minerai brut en provenance de la mine de Fire-Lake.

The following year , in 1976, Quebec Cartier joins the company Sidbec and British Steel Corporation to create Sidbec- Normines . This company is mandated to operate the new Port-Cartier pellet plant and the Fire Lake Mine, located 55 kilometers south of Mont- Wright. While these two new mines just been born , that of Lac- Jeannine his latest book ore block in April 1977. The crusher and concentrator remain there until 1985 , however, according to process crude ore from the mine Fire -Lake.

 première loco port

 

Philippe Mignault – Livre Chemin de fer Cartier


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s